Affirmer que la ville de Bruxelles connaît une transmision plus vive du virus, comme Le Soir se prende en charge de nous informer, équivaut bien évidemment à dire qu’il faut integrer le modele belge de bulle sociale (combien des personnes puis-je fréquenter) avec une plateforme numerique des traçage des contacts.

Plusiers pays ont déjà publié leur logiciels pour le contact tracing avec des licenses libres, et est bien évidemment possible des reutiliser leur solutions. L’Union Européenne, quant’à elle, appelle à une gestion armonisée.