Après plusieurs mois d’intenses négociations, il semble que la coalition Vivaldi commence à voir la lumière.

L’Open VLD, les partis de la famille socialiste (PS et SPA), la famille écologiste (ECOLO et GROEN) ainsi que le Mouvement Réformateur et le Cd&V vont former le socle du prochain Gouvernement fédéral en Belgique (doigts croisés).

Maintenant, il faut que entre les dossiers sur la table de la Vivaldi la première place soit occupée par le soutien à l’entrepreunariat, par les reformes en matière de compétitivité et de fiscalité, mais surtout par la transition numérique et ecologique, par la mobilité durable et les smart cities, par l’innovation en matière de finance numérique.